Les 9 remèdes ancestraux pour combattre le nez bouché

Le nez bouché est un symptôme très désagréable causé principalement par les infections virales hivernales comme le rhume.
Publié le 13 février 2024 à 10h25
Modifié le 12 février 2024 à 06h09
Sophie Moreau
Sophie Moreau
Sophie, née dans les Pyrénées, a été bercée par les contes et les astuces de sa grand-mère, une figure emblématique de son village. Spécialiste des remèdes à base de plantes de montagne et des traditions pyrénéennes, elle s'est donnée pour mission de préserver et de partager ce précieux héritage à travers ses écrits.

Affronter les maux de l’hiver avec les astuces de grand-mère

Les personnes qui souffrent de cette affection cherchent souvent des solutions naturelles avant de se tourner vers la médecine allopathique. Voici 9 remèdes ancestraux pour soulager le nez bouché, issus de la sagesse des aînés et des traditions populaires.

1. Instillations nasales de citron :

Il s’agit d’une méthode moins courante mais tout aussi efficace pour dégager les voies respiratoires, consistant à instiller quelques gouttes de jus de citron dans chaque narine.

2. Tisanes au miel ou à base d’ail :

Ces boissons chaudes traditionnelles sont riches en propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes qui aident à soulager le nez bouché. Le miel apaise également la gorge irritée et favorise le sommeil, tandis que l’ail possède de nombreuses vertus pour la santé de la tête et du corps.

3. Baume décongestionnant au beurre de karité :

Appliquer un baume composé de beurre de karité et d’huiles essentielles (telles que l’eucalyptus, la lavande ou la marjolaine) à la base du nez peut aider à décongestionner les voies nasales. Les propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires des huiles essentielles améliorent la respiration.

A lire :   Les solutions naturelles pour soigner les ongles striés et fragiles

Attention aux huiles essentielles

Les huiles essentielles peuvent être toxiques si elles sont ingérées ou mal utilisées. Il est donc important de prendre en compte les spécificités de chaque substance et ses risques potentiels. Certaines d’entre elles (comme l’huile de sauge, l’huile d’hysope, l’huile de thuya et l’huile de camphre) peuvent provoquer des crises convulsives chez les enfants en cas de surdosage. De plus, il convient de consulter un médecin avant d’utiliser des huiles essentielles pour les personnes asthmatiques, épileptiques, allergiques, enceintes, allaitantes ou pour les jeunes enfants.

4. Inhale le moutarde :

Respirez près d’un bol contenant de l’huile de moutarde pour stimuler les voies nasales grâce aux molécules odorantes qui irritent légèrement les muqueuses, ce qui permet de dégager le nez bouché.

5. Oignons :

L’oignon possède également des propriétés bénéfiques pour soulager le nez bouché. Coupez-le en tranches et placez-le près de votre lit avant de dormir, ou bien consommez-le cru pour profiter de ses qualités curatives.

A lire :   Cinq remèdes traditionnels pour apaiser les coliques chez les nourrissons

6. Tomates :

Boire deux à trois verres de jus de tomate par jour peut accélérer la guérison d’un nez bouché grâce à sa concentration en vitamines et minéraux essentiels pour le bon fonctionnement du système immunitaire.

7. Chaleur sur le nez :

Appliquer une compresse chaude et humide sur le nez peut soulager la congestion nasale en dilatant les vaisseaux sanguins et en favorisant une meilleure circulation sanguine. Cette technique permet également d’apaiser les maux de tête associés aux rhumes et aux sinusites.

Hygiène et habitudes de vie à adopter en hiver

Une bonne hygiène est tout aussi importante que l’utilisation de remèdes naturels pour combattre un nez bouché. Il faut donc penser à aérer son logement pendant au moins 10 minutes chaque jour pour renouveler l’air et réduire la présence de microbes et de poussières en suspension. Si la congestion nasale est due à des allergies, il est primordial d’éliminer l’allergène en cause.
De plus, respecter une routine d’hygiène avant d’aller se coucher contribue à passer une nuit paisible malgré les symptômes du nez bouché. Prenez l’un des remèdes ancestraux mentionnés précédemment juste avant de dormir et essayez de dormir dans une position légèrement inclinée pour limiter les écoulements nasaux.

A lire :   Les 8 meilleures astuces naturelles contre la repousse des poils

En résumé, un nez bouché lors des saisons hivernales peut être très frustrant et inconfortable. Cependant, de nombreux remèdes ancestraux et astuces de grand-mère pourraient vous aider à dégager naturellement les voies nasales, sans avoir recours aux médicaments allopathiques. N’oubliez pas qu’il est essentiel d’adopter une bonne hygiène ainsi que des habitudes de vie saines dans ces périodes.

Conseils de grand mèreActualitésSantéLes 9 remèdes ancestraux pour combattre le nez bouché