Quand les feuilles tombent en octobre, selon mamie, elles deviennent un trésor pour le jardin

Publié le 31 octobre 2023 à 07h58
Modifié le 31 octobre 2023 à 07h58
Élise Dubois
Élise Dubois
Née dans une petite ville de Provence, Élise a grandi en écoutant les conseils avisés de sa grand-mère, une herboriste réputée. Passionnée par les remèdes naturels et les traditions familiales, elle partage aujourd'hui ses connaissances ancestrales pour aider chacun à retrouver des solutions simples et efficaces du quotidien.

C’est la saison où les arbres se parent de teintes chaleureuses et roussissantes avec les feuilles. Mais au moment où elle tombent en octobre, nombreuses sont les personnes qui les considèrent comme des déchets à ramasser et à jeter.

Pourtant, s’il est bien une chose que nos aînés, et plus particulièrement nos grands-mères savent, elles peuvent se transformer en un véritable trésor pour le jardin.

Elles sont en effet une ressource naturelle et gratuite idéale pour nourrir et protéger les sols.

Le paillage : un usage traditionnel et écoresponsable de l’épais tapis de feuilles d’automne

La technique ancestrale du paillage, ou mulching, préconisée par nos grands-mères consiste tout simplement à recouvrir le sol de son jardin ou de ses plantations avec une couche de matière organique (dans notre cas, les feuilles).

Cette cuirasse protectrice forme ainsi une barrière naturelle qui procure plusieurs avantages indéniables à votre jardin :

– Elle protège vos plantations du froid hivernal grâce à une isolation thermique.

A lire :   Les recettes de grand-mère, l'automne offre des remèdes pour l'immunité

– Cette technique limite l’évaporation et donc aide à la rétention d’eau dans le sol.

– Elle favorise le développement des micro-organismes (lombrics, bactéries) qui transforment les feuilles en humus et enrichissent la terre.

– Ce concept empêche la croissance des adventices (mauvaises herbes), réduisant ainsi l’entretien du jardin.

Comment réussir son paillage avec les feuilles d’octobre ?

Paillez au bon moment : L’installation idéale se fait dès que les premières gelées apparaissent. Cela protège instantanément vos végétaux du froid qui s’installe tout en leur garantissant une bonne hydrométrie car le sol n’est pas encore détrempé. Vous pouvez préparer votre paillage en octobre à partir des feuilles tombées, puis le disposer en décembre environ 10 jours après les premières gelées.

Vérifiez la qualité des feuilles : Pour un paillage efficace, il est nécessaire de veiller à ce que les feuilles utilisées ne proviennent pas d’arbres malades ou parasités. Il convient également de privilégier des feuilles mortes mais non pourries qui sont plus riches en éléments nutritifs.

A lire :   Destination automnale chaleureuse : cette ville est une option à considérer

Broyez les feuilles si nécessaire : Celles trop épaisses et coriaces peuvent empêcher les microorganismes de se nourrir correctement, mais surtout entraver leur décomposition et imposer un « toit » imperméable à la pluie lorsque mouillées. Pensez donc à broyer les feuilles principales telles que celles du platane, catalpa ou châtaigner, soit avec une tondeuse, soit manuellement.

Mélangez les feuilles pour une bonne décomposition : Une palette de différentes versions favorise la diversité des nutriments apportés à la terre et facilite la fragmentation minérale. Alors, même s’il est possible d’utiliser un seul type de feuillage, le mieux reste un mélange harmonieux de plusieurs variétés.

Ajoutez un activateur de compost si nécessaire : Si vos feuilles sont très coriaces ou encore si vous souhaitez accélérer le processus de compostage, n’hésitez pas à utiliser un produit naturel qui contient des micro-organismes efficaces dans l’accélération du processus de transformation des matières organiques.

Les alternatives au paillage de feuilles

Si le paillage ne correspond pas à toutes vos attentes, il existe d’autres utilisations possibles pour ces produits d’octobre :

A lire :   Éliminez les taches de transpiration avec cette solution simple de grand-mère

– Elles peuvent servir de compost. En les mélangeant à d’autres matières organiques, elles partageront leur richesse en nutriments avec ces dernières.

Vous pouvez transformer les feuilles en énergie pour votre cheminée. Mélangez-les avec du petit-bois sec pour alimenter votre poêle à bois. Une autre solution est de les enfouir dans votre jardin.

Creusez un trou, placez-y les feuilles et couvrez-les de terre. Plantez ensuite de nouvelles graines par-dessus pour bénéficier de l’humidité. En réalité, les feuilles d’octobre sont un cadeau pour votre jardin.

Elles offrent des avantages écologiques et économiques. Suivez les astuces de nos grands-mères et profitez de cette richesse automnale.

Conseils de grand mèreActualitésQuand les feuilles tombent en octobre, selon mamie, elles deviennent un trésor...